On utilise le Fairphone : retour d’expérience personnel

Après 5 mois d’utilisation d’un smartphone “équitable” de la société Fairphone, un membre d’Ecoinfo vous donne ses impressions.


Avertissement: cet article n’est en aucun cas une publicité ou une critique objective. C’est uniquement un avis personnel, qui n’engage que son auteur, au sujet d’un terminal mobile de poche (plus couramment appelé “smartphone”) qui a attiré notre attention puisqu’il est fabriqué par une entreprise qui s’est engagée à respecter des critères de durabilité et d’équité.


En quelques mots, sur le plan pratique, c’est un smartphone assez classique, aux caractéristiques modestes, au prix modéré (310 euros) et qui donne entière satisfaction dans son usage quotidien depuis maintenant 5 mois en ce qui me concerne. Le modèle utilisé est issu du second batch de Fairphones (référence FP1U).

La raison principale qui peut pousser à son achat est bien sûr la politique de l’entreprise néerlandaise Fairphone1)http://www.fairphone.com/ qui annonce avoir conçu un téléphone qui est fabriqué sans métaux rares issus de filières en guerre, dans des usines respectant des critères sociaux, qui est entièrement réparable et qui dispose d’un programme de recyclage spécifique. Il n’est pas question ici de vérifier si la société arrive à tenir son engagement d’équitabilité, mais certains aspects sont vérifiables immédiatement, comme par exemple l’accès direct à la batterie pour son remplacement, et on peut au moins saluer l’initiative. Regardons donc d’un peu plus près ce téléphone et pourquoi il me donne entière satisfaction.

 

Fairphone FP1U

 

 

 

 

 

FP1 - Accès à la batterie et aux cartes SIM

Fairphone FP1 dans son emballage

L'arrière du Fairphone FP1

Les plus

  • Il fonctionne bien, l’interface est fluide et il ne semble pas être affecté par des bugs importants depuis la dernière mise à jour qui a corrigé un défaut de synchronisation du fichier EPO du GPS2)http://fr.wikipedia.org/wiki/Assisted_GPS
  • Il est dual-sim: c’est à dire qu’il dispose de 2 emplacements pour cartes sim, ce qui permet d’avoir 2 abonnements téléphoniques, même chez des opérateurs différents. C’est une fonctionnalité assez rare sur ce type de téléphone, et c’est pourtant très pratique pour les gens comme moi qui souhaitent avoir leur numéro personnel et professionnel sur le même téléphone. Le basculement d’un abonnement à l’autre au moment de composer est très facile. De même on identifie très facilement le numéro qui est appelé grâce à un changement de couleur.
  • Il semble robuste: le capot arrière est métallique, la coque de protection (vendue à part) est bien rigide, avec des bords caoutchoutés et lui va bien; on trouve facilement des protections d’écran adaptées et complètement invisibles. Son look est agréable.
  • Il est réparable par soi-même: on le constate déjà en installant la batterie, l’intérieur semble accessible facilement et Fairphone fourni des pièces (à des prix corrects) et guides de réparation sur iFixit3)https://fr.ifixit.com/. A noter que Fairphone fourni même des pièces “imparfaites” qui ont été mises de côté à la fabrication au lieu d’être jetées suite aux vérifications. Il devrait donc être possible de remplacer un écran brisé par un écran neuf mais moins cher car ayant de petites imperfections (une poussière par exemple).
  • Il a une très bonne autonomie: il tient facilement 2 jours alors que je consulte assez souvent ma messagerie et des sites web par le wifi ou la 3g. Bien sûr, le GPS réduit fortement l’autonomie quand on l’utilise, mais avec la marge, on tient facilement jusqu’à trouver un port USB pour se recharger, ce qui amène au point suivant:
  • Il a un port USB standard et est fourni sans chargeur: le téléphone est fourni sans chargeur et sans câble, mais vous avez probablement déjà un câble micro-USB standard dans un de vos tiroirs; personnellement, je suis ravis de ne pas avoir encore un chargeur USB de plus à stocker (et à recycler un jour).
  • Le système Android est rooté d’origine et permet de se passer des google apps: Certes, si l’on pousse le concept d’ouverture jusqu’au bout, on ne fourni pas un système Android. Mais Fairphone a trouvé un compromis en vous permettant d’installer directement des applications sans passer par le store de google (il faut tout de même savoir ce que l’on fait!) et de vous passer complètement des google apps. Le principe est de vous demander à l’initialisation du téléphone si vous souhaitez utiliser les google apps ou pas. Personnellement, j’utilise les google apps, donc je ne peux pas me prononcer sur l’autre mode. Dans tous les cas, le téléphone est livré rooté (en gros, cela veut dire que vous pouvez installer des applications qui nécessitent un accès plus direct au système).
  • Fairphone semble assurer un bon support: en 5 mois, il y a eu 2 mises à jour, avec des progrès visibles (bugs corrigés, évolutions de l’interface). Des forums très actifs sont à la dispo des utilisateurs, avec des concepteurs qui répondent directement.

le FP1 dans sa coque de protection FP1 - Arrière de la coque de protection

Les moins

  • Il est un peu lourd : en fait, ce n’est pas mon avis, mais ce qu’on me dit souvent. Personnellement, son poids ne me dérange pas du tout, il se fait oublier dans la poche même s’il est plus lourd que ses concurrents. Je trouve même que ce poids lui confère une certaine ergonomie car il tient bien dans la main et donne une impression de solidité.
  • Il n’est pas 4G: cela me serait complètement inutile aujourd’hui, mais on peut supposer que cette fonctionnalité commencera à manquer dans quelques années, puisque le but est de garder ce téléphone plus longtemps qu’un autre.
  • Le processeur n’est pas le plus puissant qui existe…: là encore, cela ne me dérange pas et je trouve la puce quad-core déja bien véloce! C’est certainement gênant pour ceux qui prennent leur smartphone pour une console de jeu, mais ce n’est pas mon cas. J’utilise pourtant quelques applications gourmandes comme des GPS hors-ligne ou des cartes du ciel et je n’ai jamais constaté de lenteur.
  • La coque de protection n’est pas compatible avec tous les cables: c’est un détail, mais l’épaisseur de la coque associée au faible diamètre des trous qui y sont pratiqués pour les branchements (usb et audio) empêche le branchement correct de la plupart des câbles. J’ai tout de même trouvé des câbles qui fonctionnent sans que j’ai à enlever le téléphone de sa coque.
  • Le GPS perd de la précision quand le téléphone est branché: cela semble aléatoire et ne pas se produire avec le même degré en fonction des câbles et/ou chargeurs mais dans tous les cas, le GPS fonctionne mieux quand le téléphone est libre de tout cables (audio et usb). Je viens d’apprendre qu’un anneau de ferrite autour du câble résoudrait le problème. Je n’ai pas encore testé!

Bruno Bzeznik

References   [ + ]

1. http://www.fairphone.com/
2. http://fr.wikipedia.org/wiki/Assisted_GPS
3. https://fr.ifixit.com/.
Bruno Bzeznik

Ingénieur de recherche - Université Grenoble Alpes - Directeur du pôle "Calcul" de GRICAD - Responsable technique des plateformes CIMENT (mésocentre de calcul intensif de l'Université Grenoble Alpes)

Posted in Les solutions Tagged with: